Infomédiaire Maroc – Les autorités compétentes ont ouvert une enquête pour identifier les individus ayant posté sur Facebook des images de personnes agressées lors d’actes criminels ainsi que d’autres documentant des incidents survenus au Moyen Orient, tout en prétendant fallacieusement qu’il s’agit d’actes de violence et de tortures perpétrés par les forces de l’ordre dans la province d’Al Hoceima, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

“Des pages sur Facebook ont publié des images de personnes agressées lors d’actes criminels ainsi que d’autres documentant des incidents survenus au Moyen Orient, tout en prétendant fallacieusement qu’il s’agit d’actes de violence et de tortures perpétrés par les forces de l’ordre dans la province d’Al Hoceima”, souligne le communiqué.

“Compte tenu de la gravité de ces allégations tendancieuses à même d’induire en erreur l’opinion publique et d’attiser le sentiment d’insécurité et de peur chez les citoyens, les autorités compétentes ont procédé à l’ouverture d’une enquête en vue de d’identifier les personnes impliquées dans la divulgation de ces mensonges et allégations pour engager les procédures légales qui s’imposent”, note le communiqué.

Rédaction Infomédiaire