Infomédiaire Afrique – Le quotidien britannique Guardian vient de jeter la lumière sur le calvaire enduré par les migrants sub-sahariens en Algérie où les ressortissants africains disent vivre comme dans “la prison de Guantanamo”.

Ces migrants, originaires du Cameroun, de Guinée, du Niger et d’autres pays africains, veulent se rendre en Europe, mais ils sont bloqués dans ce pays, vivant dans des conditions lamentables, a déploré le journal, en rappelant la campagne de répression et d’arrestations massives visant les immigrés et les réfugiés africains.

Le journal cite à cet égard la réaction de Human Rights Watch qui a dénoncé les rafles menées par les autorités algériennes contre les migrants subsahariens et l’expulsion de plus de 3 000 d’entre eux vers le Niger, sans leur donner la possibilité de contester cette mesure.

Parmi les personnes expulsées figurent des migrants ayant vécu et travaillé pendant des années en Algérie, des femmes enceintes, des familles avec des nouveau-nés et environ 25 enfants non accompagnés, a dit HRW.

Rédaction Infomédiaire