L’ONG marocaine TIBU Maroc a dévoilé, lundi à Casablanca, l’initiative « Intilaqa » qui, à l’image de ses prédécesseurs, consiste en un programme complet de formation qui gravite autour de l’employabilité des jeunes en situation de NEET (Neither in Education, Employment nor Training) par le sport.

Lors d’un point de presse dédié à la présentation de ce projet lancé avec le soutien de la Fondation Drosos, le président et fondateur de l’organisation TIBU Maroc Mohamed Amine Zariat a expliqué que ce programme d’employabilité des jeunes par le sport se décline en trois axes.

Le premier porte sur la formation en alternance et l’acquisition de compétences techniques et comportementales pour permettre aux jeunes de bénéficier d’une panoplie de cours, à la fois théoriques et pratiques, a-t-il dit, précisant que trois formations (technique, linguistique et digitale) seront sanctionnées par un diplôme.

Parallèlement, les bénéficiaires auront droit à une formation en management et en ressources humaines, et d’une autre en leadership et développement personnel, en plus d’un séminaire sur l’entreprenariat social sportif.

Zariat a souligné également que le deuxième axe se focalise sur l’expérience professionnelle dans les programmes d’éducation par le sport et permettra aux bénéficiaires de mieux cerner les contours de l’employabilité et de s’auto-évaluer quant à leur maîtrise des compétences acquises, ainsi que de développer des compétences nouvelles, voire complémentaires à celles qui leurs ont été inculquées lors de la formation théorique, alors que le troisième axe porte sur l’accompagnement des jeunes dans le processus d’insertion professionnelle, à travers des stages et des ateliers. A ce propos, des ateliers d’accompagnement orientés vers les métiers du sport sont au programme.

Pour sa part, le directeur de la Fondation Drosos Maroc & Tunisie, Fyras Mawazini, a indiqué que  »la Fondation est fière de s’engager et de soutenir notre nouveau partenaire TIBU Maroc dans la mise en place du projet Intilaqa » qui présente de  »nouvelles opportunités d’emploi pour les jeunes au Maroc dans les métiers du sport ».

Il a expliqué que ce projet, en plus d’être innovant dans son approche avec une formation basée sur le sport, explore le potentiel et la motivation de presque 200 jeunes pour se former et travailler durablement dans un secteur porteur d’avenir, celui des industries sportives.

Dans un premier temps, le programme en question sera déployé en faveur des jeunes issus des quartiers défavorisés de Casablanca, dont l’âge est compris entre 18 et 25 ans. Le niveau scolaire des candidats doit se situer entre le tronc commun au minimum et le niveau baccalauréat au maximum. Aussi, ils doivent préalablement avoir une passion pour le sport, toutes disciplines confondues, avec une expérience dans une association de quartier, un club ou tout simplement lors de leur scolarisation.