Suivez-nous
Recevez notre newsletter

UpM : Bilan (très) positif pour Sijilmassi

(www.infomediaire.ma) - Un total de 33 projets régionaux d'une valeur de près de 5 milliards d'euros ont été labélisés l’année dernière, a indiqué ce lundi à Bruxelles le Secrétaire Général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi.

Ces projets, dont 50% sont déjà mis en oeuvre, concernent l’employabilité des jeunes, le renforcement de l’autonomisation des femmes, la promotion de la mobilité des étudiants, le développement urbain intégré et le développement durable, a précisé Sijilmassi qui présentait devant la Commission Affaires étrangères du Parlement européen les grands axes des activités du Secrétariat de l’UpM en 2014.

Pour Sijilmassi, le projet phare de l’université euro-méditerranéenne de Fès est l’illustration parfaite de l’intérêt qu’attache l’UpM à toutes ces questions car c’est un projet à la fois régional et transfrontières, qui s’adresse à la jeunesse pour l’employabilité et qui est à même de favoriser des mobilités qualitatives.

Sijilmassi a souligné que 2014 a été aussi l’occasion de développer et d’accélérer la mise en œuvre de nouveaux projets régionaux clés sur le plan socio-économique et stratégique, d’intensifier les rencontres de haut niveau et de renforcer les liens entre les acteurs publics et privés des pays de la Méditerranée.

L’UpM, en coordination avec les partenaires clés de la région, a contribué aussi au développement de la coopération régionale en Méditerranée à travers la relance du dialogue politique et des conférences ministérielles répondant aux enjeux majeurs qui se posent pour la région, a poursuivi Sijilmassi.

Le Secrétariat de l’UpM, a-t-il soutenu, a également contribué à créer une nouvelle dynamique régionale à travers le renforcement des liens entre les acteurs de la région en organisant des rencontres de haut niveau ayant rassemblé plus de 3.000 représentants des gouvernements, des organisations internationales, des institutions financières, du secteur privé, de la société civile, des parlementaires et des élus locaux.

Tout en mettant l’accent sur les nombreuses opportunités existantes, M. Sijilmassi a fait observer que la région doit faire face à des défis importants sur les plans sécuritaires et socio-économiques, citant notamment la problématique de l’immigration clandestine, l’emploi des jeunes, la faiblesse de la croissance. Ces problématiques, a-t-il expliqué, concernent autant l’UE que les pays du Sud car il s’agit de défis partagés par l’ensemble des Etats de la région et qui nécessitent des réponses régionales.

"Dans le contexte du processus actuel de consultation pour la révision de la Politique européenne de voisinage (PEV), il est nécessaire aujourd’hui que l’UE renforce son approche avec son voisinage Sud en adoptant un partenariat durable et ambitieux qui permette de relever plus efficacement les défis de la région", a-t-il estimé.

Sijilmassi a en outre souligné l’impératif d'accorder une priorité absolue au renforcement de l'intégration régionale, d’assurer de plus grandes synergies entre les différentes initiatives et actions existantes entre les 2 rives de la Méditerranée et de consolider le caractère inclusif et participatif de cette coopération.

A l’issue de cette réunion, le Secrétaire Général de l’UpM a rappelé les fenêtres d’opportunités qu’offre l’année 2015 pour donner une nouvelle impulsion à la coopération euro-méditerranéenne et poursuivre la dynamique régionale enclenchée.