Infomédiaire Maroc – La mission des services du Fonds monétaire international (FMI) qui a mené avec les autorités marocaines des entretiens relatifs à la consultation de 2017 au titre de l’article IV et à la 3ème revue de l’accord au titre de la ligne de précaution et de liquidité (LPL), approuvé en juillet 2016, s’est dite, hier à Rabat, optimiste quant aux perspectives macro-économiques du Royaume.

S’exprimant lors d’un point à l’issue de cette mission (25 octobre – 7 novembre), le chef de la délégation, Nicolas Blancher, a souligné qu' »après la sécheresse de l’an dernier, la croissance économique s’est accélérée et devrait atteindre 4,4% en 2017″.

L’inflation a fléchi et la croissance du crédit se redresse, a-t-il poursuivi, notant que le déficit des transactions extérieures courantes devrait s’alléger à 3,9% du PIB en 2017, à la faveur d’une croissance « vigoureuse » des exportations qui compenserait l’impact de la hausse des prix du pétrole et des importations élevées de biens d’équipement.

Quant aux réserves de changes, elles devraient rester à un niveau confortable, équivalent à environ 6 mois d’importations, a estimé Blancher.

 

Rédaction Infomédiaire