Infomediaire Maroc – La Chambre criminelle de 1ère instance près la Cour d’appel de Rabat a prononcé des peines de 24 ans de prison ferme à l’encontre de 33 accusés, condamnés pour “incendie volontaire entraînant la mort d’un individu et pour désobéissance”.

Lors de l’audience tenue en fin de semaine dernière, la Cour a également condamné ces accusés à verser une compensation au profit de la partie civile d’un montant de 400 000 dirhams chacun.

Pour rappel, le Centre de réforme et d’éducation de Salé avait connu, le 28 août 2015, des actes de vandalisme, de désobéissance et de destruction des lits de l’établissement pénitentiaire, perpétrés par des pensionnaires condamnés pour des délits de droit commun.

 

 

Rédaction Infomediaire.