Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a annoncé, ce mercredi soir, la réouverture des frontières du pays à partir du 1er octobre prochain.

“Nous autoriserons les voyages à destination et en provenance de l’Afrique du Sud pour des raisons d’affaires, de loisirs ou autres à partir du 1er octobre 2020”, a indiqué Ramaphosa dans un discours télévisé.

Avec le passage au niveau 1 de l’alerte à la pandémie, l’Afrique du Sud allégera, “progressivement et avec précaution, les restrictions pour les voyages internationaux”, a ajouté le président sud-africain.

Cette décision sera accompagnée de restrictions qui concernent “certains pays” dont le nombre d’infections à la Covid-19 demeure “élevé”, a-t-il dit, notant qu’une liste précise de ces pays sera publiée plus tard.

L’Afrique du Sud traverse une crise économique sans précédent depuis la mise en place des mesures de confinement, en mars dernier, pour freiner la propagation du coronavirus. Selon le département de la statistique sud-africain (Stats SA), le PIB sud-africain s’est contracté de 51% durant le 2ème trimestre de 2020.

Les professionnels du secteur du tourisme en Afrique du Sud, avaient estimé que plus de 400.000 emplois ont été perdus dans le secteur depuis le début du confinement.

Le secteur a subi aussi des pertes de revenus quotidiennes de l’ordre de 750 millions de rands (1 dollar US = environ 17 rands), ont-ils signalé.
L’industrie de l’aviation, qui contribue à hauteur de 180 milliards de rands à l’économie sud-africaine, a été également sévèrement affectée par les restrictions décrétées par le gouvernement pour lutter contre la pandémie.