Infomédiaire Afrique – Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a suggéré de réviser le code pétrolier actuel, afin de l’adapter à la crise qui secoue le secteur.

“Le Code minier ou le Code forestier ou encore le Code pétrolier doivent être attractifs. Ces Codes-là doivent être revus à peu près tous les 10 ans, pour les réadapter à l’évolution du marché. Un code, d’il y a 15 ans, ne répond plus aujourd’hui”, explique-t’il.
Bongo poursuit en précisant que la réalité actuelle du marché est incomparable à celle d’il y a quelques années. «Sur le pétrole par exemple, le baril était à 100 dollars, il y a quelques années. Il ne l’est plus aujourd’hui. Ce qui veut dire que les conditions sont différentes. Cela demande une adaptation perpétuelle de nos services pour coller au marché, être les plus attractifs.», confie le chef de l’Etat.
Rédaction Infomédiaire