Le Comité national olympique tunisien (CNOT) a décidé, mardi, la suspension pour quatre ans du président de la Fédération Tunisienne de Football (FTF), Wadi Jari, pour notamment “violation de la charte olympique”.

Cette décision a été prise par le CNOP au terme d’une réunion de son comité exécutif, tenue mardi à Tunis.

Selon un communiqué du Comité, il a été également décidé d’envoyer le dossier de Wadii Jarii à la FIFA et au Comité International Olympique (CIO).

Le CNOT a affirmé que Wadi Jari avait été reconnu coupable de violation de la charte olympique et des règlements du CIO et de la FIFA.

Cette décision intervient suite à la plainte déposée à l’encontre de Wadii Jari par le Croissant sportif chebbien (CSCH).

L’instance olympique tunisienne a ajouté que toutes les plaintes déposées à l’encontre du président de la FTF allaient, également, être remontées à la FIFA et au CIO.

Réagissant à cette décision, Wadii Jari a indiqué que cette sanction n’impactera pas ses activités en tant que président de la FTF.

Il a expliqué que la FIFA et la CAF lui ont envoyé des correspondances, le 23 novembre et le 8 décembre 2020, pour lui indiquer qu’il n’y aura aucun effet juridique, ni de répercussions, de toute décision éventuelle du CNOT sur les différentes structures de football nationales et internationales, et que cela ne les engagerait pas.

Le conflit entre Wadii Jari et le président du CSCH Taoufik Mkacher, a commencé la saison dernière après l’accession du club en Ligue 1 professionnelle.

La FTF a décidé de geler toutes les activités sportives du club durant la saison 2020-2021 et de le reléguer, de fait, aux divisions inférieures pour ne pas avoir payé ses amendes dans les délais légaux.