Infomédiaire Afrique –  Le Groupe de la Banque mondiale et le Gouvernement rwandais ont signé, mercredi à Kigali, un accord de crédit de 150 millions de dollars visant à renforcer l’offre de financement du logement au profil des populations à revenus modestes.

 

Paraphé par le ministre rwandais des finances et de la planification économique, Uzziel Ndagijimana, et le responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Rwanda, Yasser El-Gammal, cet accord vise à appuyer un projet du gouvernement rwandais centré sur le renforcement de l’offre de financement à long terme pour accompagner le développement du marché hypothécaire.

 

“Piloté par la Banque de Développement du Rwanda (BRD), ce projet consiste principalement à offrir une ligne de crédit aux institutions financières en vue de renforcer l’accès au prêts hypothécaires”, a expliqué M. Ndagijimana au terme de la cérémonie de signature.

 

Le gouvernement s’est engagé à assurer un financement durable à long terme pour soutenir le développement du marché hypothécaire, a-t-il ajouté.

 

De son côté, El-Gammal a précisé que ce projet fournira près de 6.000 nouveaux prêts au logement à des ménages ciblés, notant que “ce projet va encourager le secteur privé à s’intéresser au marché de l’habitation”.

 

“Cela entraînera également une transformation socio-économique au niveau des ménages qui auront accès à des prêts moins coûteux et à long terme”, a-t-il poursuivi.

 

D’après les deux parties, ce projet qui cible principalement les ménages à revenus modestes fournira une assistance technique pour développer un environnement favorable à la construction de logements abordables.

 

Selon le Groupe de la Banque mondiale, ce projet devrait également soutenir la création d’emplois vu que l’investissement dans le logement a un fort effet multiplicateur sur l’ensemble de l’économie compte tenu du nombre de secteurs concernés, qu’il s’agisse de la production de matériaux de construction, des produits finis ou des services financiers.  

 

Rédaction Infomédiaire