Infomediaire Maroc – L’année qui s’achève a été la plus mauvaise depuis 2008 sur les places européennes, avec une baisse de 13% pour l’indice élargi Stoxx 600. Le CAC 40 a perdu 10,95% sur l’année malgré une remontée ce lundi 31 décembre.

Le Dow Jones et le S&P500 à Wall Street devraient aussi clore sur leur plus mauvaise performance depuis la crise financière, selon La Tribune.

L’année 2018 avait pourtant commencé dans une ambiance euphorique sur les marchés mondiaux, les grands indices battant record sur record, Donald Trump s’auto-congratulant à chaque nouveau sommet atteint par le célèbre Dow Jones. Elle s’achève dans la déprime pour les investisseurs, la quasi-totalité des places de la planète affichant une évolution négative sur les douze mois, à quelques exceptions comme la Bourse de Sao Paulo qui affiche un gain de 15%, rapporte la même source.

C’est en Asie que le plongeon a été le plus sévère, et singulièrement en Chine, où les valeurs ont connu une année calamiteuse. A la Bourse de Shanghai, l’indice composite a perdu 24,6%, celui de la Bourse de Shenzhen a chuté de 33,2%. L’indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a terminé accuse sur l’ensemble de l’année une chute de 25,31%, sa pire performance en dix ans.

La Bourse de Hong Kong a reculé de “seulement” 13,61%, tandis que celle de Séoul a cédé 17,28%.

Rédaction Infomediaire.