Infomediaire Maroc – La ville de Venise va créer, dès juillet 2019, une contribution de débarquement. En fait, une taxe comprise entre 2,5 et 10 € selon la saison que devront verser les touristes et qui vient d’être approuvée par le Parlement italien via la loi de Finances.

Elle vise principalement les passagers des bateaux de croisières – jusqu’à 600 navires par an viennent croiser dans la lagune soit entre 20 et 23 millions de personnes – qui ne payaient pas, par définition, de taxe de séjour, ne résidant pas dans les hôtels de la ville. Elle touchera également, les touristes venant pour une seule journée, comme ceux arrivant par cars ou par avion.

Les édiles de la Cité des Doges espèrent récupérer jusqu’à 50 M€ par an. “Les coûts pour nettoyer le centre historique et pour sa sécurité sont spéciaux et ont été supportés pendant des années par les Vénitiens (…) Merci à tout ceux qui dorénavant nous aideront à garder Venise propre, en permettant aux Vénitiens de vivre plus convenablement”, commente Luigi Brugnaro, maire de Venise, cité par Econostrum.

Quelque trente millions de touristes par an visitent Venise. En septembre 2018, deux ministres italiens avaient déjà voulu interdire l’accès de la lagune aux bateaux de croisières.

Rédaction Infomediaire.