Infomédiaire Afrique- Le Conseil des ministres du Burundi a adopté ce vendredi un projet de loi faisant de Gitega, la seconde ville du Burundi, la future capitale politique du pays est-africain, a annoncé le porte-parole du président de la République, Jean-Claude Karerwa Ndenzako.

“Les séances du Conseil des ministres se tiendront désormais en province de Gitega qui abritera les sièges de cinq ministères”, a précisé le Ndenzako sur Twitter, cité par la presse locale.
Lors de la session parlementaire de décembre 2018, le président du Sénat burundais, Révérien Ndikuriyo, avait annoncé que pour “accompagner” ce processus de transformation de la ville de Gitega en capitale politique du Burundi, la chambre haute du Parlement burundais allait “déménager” son siège de Bujumbura vers la ville de Gitega durant le même mois.
Depuis début 2017, les autorités territoriales de la province de Gitega ont multiplié des séances de mobilisation notamment afin de donner un coup d’accélérateur aux préparatifs de transformation de cette ville en capitale politique avec des infrastructures appropriées. Le chef de l’Etat avait annoncé, en décembre 2016 dans un message de vœux à la Nation, la mise en place d’une commission technique chargée d’étudier la transformation de cette ville en capitale politique du Burundi.
Rédaction Infomédiaire