Les mesures de confinement prises par la plupart des pays touchés par la pandémie du nouveau coronavirus semblent commencer à porter leurs fruits, notamment en Europe, où le rythme des contaminations et des décès diminue progressivement.

Ainsi, en Espagne, pays le plus touché après les Etats-Unis (560.433), le nombre de cas testés positifs est en recul avec seulement 3.477 nouveaux cas détectés en un jour, pour un total de 169.496 cas, tandis que le bilan quotidien des décès repart légèrement à la baisse avec 517 morts durant les dernières 24h (17.489 décès au total).

Même son de cloche en Italie, désormais troisième pays en nombre de contaminations après l’Espagne et les Etats-Unis, qui affiche son bilan le plus faible en plus de trois semaines, avec 4.092 nouveaux cas enregistrés durant les dernières 24h.

Le pays a annoncé également une baisse significative en nombre de décès, avec 431 morts en 24h (près de 20.000 morts au total), alors que depuis le 19 mars, le chiffre quotidien dépassait systématiquement 500 morts.

La France a, pour sa part, constaté une légère baisse du nombre de contaminations (+2.937) et de patients en réanimation pour le quatrième jour consécutif, ainsi que du nombre de décès en une journée à l’hôpital (310 morts contre 345 la veille) pour un total de 14.393 morts.

L’Allemagne a, quant à elle, dénombré 1.204 nouveaux cas positifs et 126 décès supplémentaires ce lundi, pour un total de 126.656 contaminations et 2.799 morts depuis le début de la pandémie de Covid-19, un chiffre relativement bas par rapport à ses voisins européens.

La Chine, où l’épidémie est globalement endiguée, a annoncé lundi 99 nouveaux cas de contamination, principalement des cas importés de Chinois rentrant chez eux depuis l’étranger, un niveau jamais atteint depuis début le mois de mars.

Par ailleurs, aucun cas mortel n’est à déplorer durant les dernières 24h dans le pays asiatique, où le nombre total de morts se maintient à 3.339 depuis l’apparition du nouveau coronavirus.

De son côté, la Corée du Sud a enregistré une forte baisse par rapport au pic de 909 nouveaux cas, enregistré le 29 février, en signalant dimanche 32 autres cas de coronavirus pour un total de 10.512 contaminations.

Le nombre de patients libérés de la quarantaine après un rétablissement complet a atteint, lui, 7.368 cas, en hausse de 125 par rapport à la veille.

Pour maintenir cette tendance baissière, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde contre les risques et conséquences d’une “levée trop rapide des restrictions” imposées pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus, estimant qu’un déconfinement hâtif “pourrait entraîner une résurgence mortelle” de la pandémie.

“L’OMS, qui travaille avec les pays touchés sur des stratégies visant à alléger progressivement et en toute sécurité les restrictions, souhaite, tout autant que quiconque, que ces restrictions soient levées. Cependant, une levée trop rapide des restrictions pourrait entraîner une résurgence mortelle”, a affirmé le directeur général de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse en ligne depuis Genève.

Pour le patron de l’OMS, les facteurs importants à considérer pour la levée des restrictions concernent notamment le contrôle des chaînes de transmission, la mobilisation de services de santé publique et médicaux suffisants, la mise en place de mesures préventives dans les lieux de travail, les écoles et autres endroits où il est essentiel que les gens aillent, la bonne gestion des risques de cas importés, outre le fait que les communautés doivent être pleinement conscientes et engagées dans “la transition”. La pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) a provoqué au moins 114.335 décès dans 210 pays et territoires dénombrés depuis son apparition en décembre, avec 1.857.128 cas confirmés, dont 428.336 guéris. Les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé avec au moins 22.020 décès (+897 durant les dernières 24h) pour plus de 555.000 cas confirmés positifs.