Anasse Bari, professeur à l’Université de New York (NYU) et lauréat de l’Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI), a conçu un outil d’intelligence artificielle (IA) pour appréhender l’évolution du coronavirus et déterminer les actions à entreprendre pour limiter son impact. Ce natif de Tanger dirige une équipe de recherche au sein de la prestigieuse université américaine, qui a déployé cet outil d’aide à la décision reposant principalement sur les analyses prédictives.

Concrètement, cette solution permettra de signaler la gravité clinique des cas contaminés par la pandémie, et aidera les médecins à déterminer quels patients ont réellement besoin de lits et quels sont ceux qui peuvent rentrer chez eux, les ressources des hôpitaux étant limitées. Un partenariat est actuellement en discussion entre AUI et NYU, à travers M. BARI, pour l’utilisation de technologies avancées en faveur du tracking de la propagation du COVID-19 au Maroc, mais aussi de la détermination de façon précise de ses impacts sur les plans économique et sanitaire.

A noter qu’Anasse BARI détient un bachelor en ingénierie informatique de l’Université Al Akhawayn à Ifrane, Promotion 2007. Son expérience au sein d’AUI a eu un effet transformateur sur sa carrière « À AUI, j’ai acquis non seulement des compétences en informatique mais aussi des skills en communication, des valeurs communautaires et la confiance en soi pour poursuivre de grandes ambitions » souligne Anasse BARI.

« Mon rêve américain a commencé grâce à mon programme d’échange à l’Université George WASHINGTON dans le cadre de mon cursus à Al Akhawayn. Au retour au Maroc et lors de mon dernier semestre à Ifrane, j’ai décroché mon premier emploi au sein du grand armateur mondial AP. MOLLER MAERSK», ajoute-t-il.

Deux ans plus tard, il réintègre l’Université George WASHINGTON pour y décrocher un doctorat en informatique et occupe ensuite plusieurs postes dans de prestigieuses institutions telles que la Banque Mondiale. Anasse BARI est également l’auteur d’un livre intitulé “l’analyse prédictive pour les nuls” et de différents articles sur l’intelligence artificielle pour CNBC, Forbes ou encore France24.

En 25 ans, l’Université Al Akhawayn a formé plus de 5700 leaders dont 72% ont bénéficié d’une formation à l’étranger. Adoptant le modèle éducatif nord-américain des arts libéraux adapté aux exigences du 21ème siècle et aux attentes de la génération Z, AUI est accréditée par la prestigieuse agence américaine NECHE et figure en tête du classement des universités marocaines par QS Ranking