La production d’or en Côte d’Ivoire est passée de 7 tonnes en 2009 à 24,4 tonnes à fin 2018, soit une hausse d’environ 250 %, a fait savoir le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly.

“La production industrielle d’or est passée à 24,488 tonnes d’or à fin 2018, contre 7 tonnes d’or en 2009, soit une hausse de 249,83 % sur la période 2009-2018. Quant à la production de manganèse, elle a été de 791 911 tonnes en 2018, contre 207 000 tonnes en 2016, soit une progression de 282,56 % en seulement deux ans”, a dit le chef du gouvernement ivoirien vendredi lors de la cérémonie d’inauguration d’une mine d’or dans le département de Zouan-Hounien (Ouest).

Ces résultats, selon lui, sont le fruit des réformes du gouvernement en vue d’adapter le secteur minier aux exigences nouvelles du développement du secteur extractif et d’attirer plus d’investisseurs. Les réformes portent, entre autres, sur la mise en place d’une meilleure gouvernance dans le secteur, la préservation de l’environnement et de l’écosystème, la garantie aux opérateurs privés d’une meilleure rentabilité de l’exploitation minière, etc.

En outre, les recettes fiscales générées dans le secteur sont passées à 65,841 milliards de FCFA (2018), contre 56,441 milliards de FCFA en 2017, soit une hausse de 16,65%. Quant au nombre d’emplois directs créés, il est de 13 327 en 2018, contre 10 524 en 2017, soit une hausse de 26,63%.

Amadou Gon Coulibaly a expliqué qu’au-delà de l’agriculture, la vision du Président Alassane Ouattara est de faire du secteur minier de la Côte d’Ivoire le second moteur de sa croissance.