Malgré une année difficile marquée par d’importantes perturbations liées au contexte de la crise sanitaire du Covid-19, les exportations des produits de la mer se sont maintenues réalisant même une augmentation de 7% s’élevant à près de 570 000 T à fin septembre 2020, avec une stabilisation du chiffre d’affaires autour de 15,3 milliards de dhs.

Ces performances ont été réalisées grâce notamment à :

  • L’appréciation des exportations de la conserve de la sardine dont le volume a augmenté de +6% à 116 850 T pour une hausse de +5% en valeur à 3,6 milliards de dhs et ce, grâce particulièrement à l’augmentation des ventes sur les marchés mauritanien, américain et ghanéen ;
  • La hausse des exportations des mollusques congelés (dont le poulpe) qui se sont appréciées de 28% à 83 075 T pour un chiffre d’affaires de 5,1 milliards de dhs ;
  • L’augmentation des exportations d’huile de poisson de 40% à 32 744 T pour une valeur de 553,3 millions de dhs grâce à la hausse des expéditions vers la France, les Pays-Bas et la Chine.

Par ailleurs, la production halieutique s’est établie à environ 987 000 T, en léger repli de 3% pour une valeur de 9,6 milliards de dhs, affichant une baisse contenue de 4% comparativement à la même période en 2019. Des résultats atteints grâce notamment au maintien de l’ensemble des activités du secteur durant la crise sanitaire et à l’amélioration des rendements journaliers, qui ont compensé la baisse d’activité dans certains ports.

Notons que durant la crise sanitaire actuelle, les prix de certaines espèces ont connu une légère baisse due au décalage entre l’offre et la demande aussi bien sur le marché local qu’à l’export : fermeture des hôtels et restaurants…

Concernant les réalisations de la deuxième vente, l’ensemble des Marchés de Gros (MG) ont été approvisionnés d’une manière continue. Les quantités transitées par les MG ont ainsi augmenté de 16% durant les 9 premiers mois de 2020 s’élevant à 130 661 T pour un chiffre d’affaires de 533,8 millions de dhs en hausse de 19%.

Rappelons enfin que face à la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid 19, le secteur de la pêche a fait preuve de résilience et d’agilité en maintenant l’ensemble de ses activités, en garantissant la régularité de l’approvisionnement du marché local et en veillant à la mise en œuvre et au respect des mesures de sécurité sanitaire de ses employés. En effet, l’ensemble des mesures ont été prises dans le cadre d’une démarche de concertation et de collaboration permanente entre le Département de la pêche et l’ensemble des intervenants du secteur notamment les marins, tous mobilisés depuis le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire.