La Principauté d’Andorre est devenue vendredi le 190ème Etat membre du Fonds monétaire international (FMI).
Cette adhésion intervient à la suite de la signature des Statuts du FMI par l’ambassadrice de ce pays aux Etats-Unis, Elisenda Vives Balmaña à l’occasion d’une cérémonie à Washington où se trouve le siège de l’institution financière internationale.


La quote-part initiale de l’Andorre 1 est de 82,5 millions de DTS (environ 116,4 millions de dollars), indique le FMI dans un communiqué. Dans une déclaration à l’issue de la cérémonie de signature, la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a indiqué que l’Andorre “fait face aux mêmes difficultés à court et à long terme que celles rencontrées par nos autres pays membres européens et autres, et ces difficultés ont été accentuées par la pandémie”.


Située entre la France et l’Espagne, cette principauté qui compte seulement 78.000 habitée, avait demandé son admission au FMI en janvier 2020. Son économie qui dépend du commerce et du tourisme, a été durement touchée par la crise liée à la pandémie. N’étant pas membre de l’Union européenne, ce petit Etat n’a pas bénéficié du plan de relance communautaire.