Des techniques logistiques et informatiques sophistiquées ont été déployées pour réussir la campagne nationale de vaccination contre le nouveau coronavirus (covid-19), en mettant tout particulièrement l’accent sur les questions de traçabilité et de la chaîne de froid, a-t-on affirmé, mercredi à Casablanca, en marge de la réception la première livraison du vaccin du groupe pharmaceutique chinois Sinopharm.

 

Des responsables du ministère de la Santé et de la société Almav Logistics, présents dans les locaux de la Régie autonome des frigorifiques de Casablanca (RAFC) où s’est déroulée la procédure de contrôle des lots du vaccin, ont expliqué les différents procédés adoptés pour garantir le succès de cette campagne, ainsi que les étapes à franchir avant la distribution sur l’ensemble des régions du Royaume.

 

“Nous avons mobilisé tous les moyens logistiques et les techniques informatiques pour garantir le succès de cette campagne au niveau de l’ensemble du territoire national et ce, dans le cadre d’un partenariat public-privé avec le ministère de la Santé et les autres parties prenantes”, a souligné, dans une déclaration, Yassine Adib, directeur général d’Almav logistics, la société en charge du volet de la logistique.

 

Et de soutenir: “Nous avons ramené la solution speed WMS pour la gestion des stocks. Nous bénéficions également d’un appui de transporteurs du secteur privé”.

 

Adib a, en outre, mis l’accent sur la traçabilité des produits, ainsi que sur la nécessité d’une veille permanente sur la complexité de la chaîne de froid.

 

De son côté, Najem Basmail, Pharmacien responsable du stockage et de distribution du vaccin anti-coronavirus, a indiqué que cette livraison fait l’objet d’un contrôle portant, entre autres, sur la température requise, la qualité du produit, la quantité déclarée par la société chinoise et la date de péremption.

 

Des échantillons seront par la suite prélevés pour les envoyer au laboratoire nationale pour validation et ce, avant d’entamer la distribution qui est prévue ce jour même, a-t-il ajouté.