Le patrimoine financier des ménages a gagné près de 43 milliards de dirhams (MMDH) additionnels en 2020, et ce par rapport à une année auparavant, malgré la conjoncture marquée par la crise sanitaire, selon Bank Al-Maghrib (BAM). “En dépit du contexte de crise, la consolidation du patrimoine financier des ménages s’est poursuivie en 2020, avec près de 43 MMDH additionnels comparativement à l’année précédente”, indique BAM dans son dernier rapport sur la stabilité financière, publié conjointement avec l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) et l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).

“Globalement, le patrimoine financier des ménages ne s’est pas détérioré en cette période de crise et s’est même accru en 2020, avec un renforcement de leurs dépôts bancaires”, soutient le rapport. Il a totalisé ainsi 876 MMDH, constitué dans sa grande proportion de dépôts bancaires à hauteur de 82,7%, suivi des placements en assurance vie et des actifs sous forme de valeurs mobilières, avec des parts respectives de 10,8% et 6,5%, relève la même source. 

Par ailleurs, le rapport fait ressortir que le patrimoine financier des ménages s’est inscrit en très léger ralentissement en 2020, avec une croissance de 5,1% après 5,3% un an auparavant et 5,5% en moyenne au cours des cinq dernières années.

Parallèlement à la baisse des revenus constatée suite aux répercussions de la crise sur l’activité économique et l’emploi, les ménages ont vu leur consommation finale baisser, particulièrement au cours du deuxième trimestre 2020, du fait des mesures de restrictions et de confinement sanitaire. Elle s’est ainsi repliée, à prix courant, au deuxième et au troisième trimestres 2020 de 20,5% et 9,8% respectivement et de 4,1% sur l’ensemble de l’année.