Une équipe de l’OCP au site Gantour à Youssoufia a développé un protecteur facial contre le nouveau coronavirus (Covid-19) et ce, dans le cadre des mesures visant la protection du personnel opérant au niveau de cet important site industriel, contre la pandémie.

Ainsi, l’administration dudit site industriel (direction de la responsabilité sociale) a procédé, en partenariat avec la “Act School” à Youssoufia, à la conception et à la fabrication d’un nouveau modèle de protecteurs faciaux, caractérisé par la légèreté du poids, la flexibilité d’utilisation à plusieurs reprises et l’efficacité pour assurer la protection des usagers.

L’opération de fabrication de ces protecteurs a été effectuée grâce à la technique du découpage au laser et à l’impression 3D, en utilisant des matériaux stérilisables, sachant que la cadence de production quotidienne de ces masques sera accélérée afin de couvrir les besoins de tous les intervenants.

A cette occasion, Abdelmouhaimen Rakkas, étudiant à la “Act School” à Youssoufia et membre de l’équipe conceptrice de ce produit, a indiqué que ce protecteur facial se compose de deux parties principales : une partie supérieure qui a pour fonction de fixer le masque sur le front et à l’arrière de la tête, de manière à l’empêcher de glisser lors de son usage et à faciliter les mouvements de rotation de la tête.

Quant à la partie inférieure, elle comporte un serre-tête situé au-dessous du front pour garantir une protection renforcée du visage, a-t-il dit, notant que l’écran protecteur est anti-rayures et anti-UV (rayons ultraviolets).

De son côté, Mohamed Jabrane, collaborateur au sein de l’OCP, a précisé que le développement de cet appareil s’inscrit dans le cadre des mesures prises par le Groupe pour la lutte contre la pandémie du Covid-19, ajoutant que ce produit est destiné à tous les travailleurs et sous-traitants actifs.

Cet appareil peut être utilisé pour se prémunir du Covid-19, a-t-il souligné dans une déclaration à la presse, relevant la possibilité d’augmenter le volume de la production selon les besoins et la disponibilité des matières premières, tout en dédiant une partie de cette production aux autorités compétentes.

Un lot important de ces protecteurs faciaux, qui peuvent être utilisés plusieurs fois grâce à leur durée de vie par rapport aux bavettes, et lavables à l’eau et au savon seulement, tout en assurant une protection complète du visage (de la tête au menton), a été remis aux services sanitaires au site Gantour, dans l’attente de les distribuer au personnel des autres services, aux autorités locales et aux services sécuritaires provinciaux, en coordination avec la préfecture de la province de Youssoufia.