Infomédiaire Sport – L’Espagne n’a pas pu participer au vote pour l’attribution de l’organisation de la Coupe du monde de football 2026 à cause d’”une raison de force majeure”, à savoir la crise qui a abouti à la destitution du sélectionneur national espagnol, a affirmé le président de la Fédération royale espagnole de football (RFEF), Luis Rubiales.

“Je n’ai même pas eu le temps de déléguer mon vote” lors du 68ème Congrès de la FIFA, a précisé Rubiales dans une déclaration. Rubiales a expliqué qu’au moment où il se penchait sur le choix du futur sélectionneur national de l’Espagne à Krasnodar (Sud de la Russie), le vote se déroulait à plus de 1 000 km dans la capitale Moscou.

“Pour la Fédération royale espagnole de football, cela aurait été une grande nouvelle de voir le Maroc, un pays frère, être choisi” pour abriter la Coupe du monde de football 2026, a insisté Rubiales.

Il a fait savoir, dans le même sens, qu’il a transmis à l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, lors des dernières heures précédant le vote, son soutien au Maroc.

 

IS