La ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, participe aux Assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement (BAD) qui se tiennent du 23 au 27 mai à Accra, au Ghana.
A cette occasion, Mme Fettah Alaoui aura des discussions bilatérales avec ses homologues qui vont prendre part à ces rencontres annuelles, organisées sous le thème « Favoriser la résilience climatique et une transition énergétique juste pour l’Afrique ».
La 57ème édition des Assemblées annuelles de la BAD et les 48e Assemblées de son Guichet concessionnel, le Fonds Africain de Développement (FAD), vont connaitre la participation des ministres des Finances et les Gouverneurs des banques centrales des 54 pays membres régionaux et 27 pays membres non régionaux du Groupe de la BAD.
Ces 57èmes assemblées, qui marquent un retour aux réunions en présentiel après les rencontres virtuelles des deux dernières années, se veulent une occasion de discuter des moyens de faciliter la transition énergétique de l’Afrique dans un contexte marqué par des changements climatiques, dont les répercussions sont déjà remarquables sur les pays du continent.
L’objectif de ces assemblées, dont le thème s’aligne sur la 27e Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP27) prévue en Égypte en novembre prochain, est de discuter des moyens d’aider les pays africains à s’adapter aux changements climatiques, à travers notamment la mobilisation de ressources nécessaires.
Les Assemblées annuelles sont l’événement le plus important de la BAD. Elles réunissent environ 3.000 délégués et participants chaque année.
Elles permettent à l’institution de faire le point, avec ses actionnaires, sur les progrès réalisés et constituent un forum unique d’échange sur des questions clés concernant le développement de l’Afrique pour les représentants des gouvernements, des entreprises, de la société civile, des groupes de réflexion, des universités et des médias.