Infomédiaire Maroc – Le choix du Maroc pour le lancement du Fonds international pour la protection du patrimoine culturel en péril (ALIPH) est “un hommage rendu au Roi Mohammed VI”, a souligné Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des Musées du Maroc.

Le Royaume est le seul pays africain représenté à cette nouvelle institution, créée à l’initiative de la France et des Emirats Arabes Unis en collaboration avec l’Unesco, a-t-il déclaré en marge de la 1ère réunion d’ALIPH à Genève.

Pour rappel, ce Fonds, qui rassemble des personnalités de renommée mondiale qui ont pour mission d’aider à préserver les sites culturels exposés aux risques de destruction en raison des conflits armés, a d’ores et déjà récolté des promesses de dons à hauteur de 77 millions de dollars.

ALIPH doit soumettre aux autorités helvétiques une demande visant à se voir attribuer un statut d’institution internationale, avec le régime juridique et les privilèges et immunités qui en découlent.

Rédaction Infomédiaire