Ayman Cherkaoui de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement a été élu comme nouveau facilitateur régional pour les ONG du groupe Afrique au Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), lors d’un vote électronique pour l’élection de deux candidats, a-t-on appris mercredi à Nairobi.

 

Cherkaoui, qui s’est imposé parmi 16 candidats en lice, est arrivé en deuxième position avec 19 voix, derrière l’Ougandaise Gertrude Kenyangi représentante de l’Organisation “Soutien aux femmes dans l’agriculture et l’environnement” qui a remporté 23 voix.

 

Contacté par l’agence MAP, Cherkaoui s’est dit “très honoré” d’avoir été élu, se félicitant de la confiance des électeurs, “une confiance basée sur la profonde appréciation de la société civile africaine envers l’engagement environnemental du Royaume du Maroc, de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement et de l’ensemble de la société civile marocaine”.

 

Il a ajouté que l’engagement environnemental du Maroc s’inscrit en droite ligne avec la Vision de SM le Roi Mohammed VI pour le Développement Durable en Afrique, ajoutant que le leadership de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, est un levier fondamental dans la mise en oeuvre de cette Vision.

 

Il s’est dit heureux d’être un vecteur additionnel de facilitation sur les questions environnementales pour l’Afrique, en étroite collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, mettant en avant l’engagement de la jeunesse marocaine et, de manière plus large, la jeunesse africaine, dans les efforts de protection de l’environnement.

 

“Dans le cadre du rôle de Facilitateur Régional pour l’Afrique, j’aurai à travailler à la préparation de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement (ANUE) en 2021 qui aura pour thématique: Renforcer les actions pour la Nature afin d’atteindre les Objectifs de Développement Durable”, a-t-il ajouté.

 

Les facilitateurs régionaux sont sélectionnés par les organisations accréditées à l’UNEP, en accordant une attention particulière au genre et à l’équilibre sous-régional. Il leur est demandé de participer à l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement et d’avoir l’expertise nécessaire sur les questions thématiques à traiter lors de la prochaine session de l’ANUE.

 

Les facilitateurs remplissent un mandat d’au moins deux ans ou jusqu’à la prochaine élection, et participent en tant qu’observateurs à l’ANUE. Les facilitateurs sont spécifiquement sélectionnés pour garantir que les vues régionales convenues des grands groupes et des parties prenantes soient présentées à l’ANUE et à ses organes subsidiaires ainsi qu’à d’autres réunions qui pourraient être convoquées.