La Banque mondiale (BM) mobilisera 25 milliards de dollars US de financement pour développer les technologies de l’information et de la communication (TIC) et l’économie numérique en Afrique au cours des 10 prochaines années, a annoncé, mercredi à Kigali, l’institution mondiale en marge du Sommet “Transform Africa”. “Ce financement vise à renforcer les infrastructures digitales sur le continent et à développer les compétences numériques africaines”, a indiqué le vice-président de la Banque Mondiale pour la région Afrique, Hafez Ghanem.

Il a tenu ses propos lors d’une conférence-débat qui a réuni, entre autres, le président rwandais, Paul Kagame, le président kényan, Uhuru Kenyatta, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta ainsi qu’une dizaine de ministres africains en charge des TIC et de l’innovation.

“Les TIC et l’économie numérique sont essentielles à la compétitivité et à la croissance économique du continent”, a souligné M. Ghanem, ajoutant que le développement des TIC en Afrique permettra de générer de l’emploi et d’accélérer le développement du continent.

Le continent africain affiche des objectifs ambitieux, notamment celui de booster la transformation numérique, a-t-il enchainé, ajoutant que la réalisation de cet objectif exige une coalition forte entre les secteurs privé et public.

La 5è édition du Sommet “Transform Africa”, évènement phare de l’Alliance Smart Africa, s’est ouverte, mardi, en présence de plus de 2000 participants provenant des quatre coins du monde, dont des décideurs, représentants d’institutions africaines et internationales, dirigeants d’entreprises et des chercheurs et experts spécialisés en matière des TIC.