Une réunion de travail du Conseil d’Affaires maroco-saoudien s’est tenue ce mardi à distance, consacrée à l’examen des moyens à déployer pour le renforcement de la coopération économique et commerciale et du partenariat entre les communautés d’affaires des deux pays.

Et lors de cette séance de travail, le coprésident du Conseil, Khalid Benjelloun, a émis un certain nombre de recommandations, notamment l’identification des secteurs prioritaires de coopération économique entre le Maroc et l’Arabie Saoudite, l’assouplissement des formalités administratives à l’exportation et à l’importation pour les entreprises des deux pays ainsi que la création d’un comité mixte qui se penche sur les obstacles qui entravent les activités commerciales et l’investissement.

Benjelloun a également appelé à la création d’un Fonds d’investissement maroco-saoudien afin de soutenir financièrement et de faciliter aux TPME des deux pays l’accès aux marchés ainsi que pour encourager les partenariats entre les entreprises des deux pays, mettant l’accent sur l’importance de l’organisation, le plus tôt possible, de la deuxième édition du Forum d’investissement maroco-saoudien ainsi que du lancement d’une ligne maritime entre le Maroc et l’Arabie saoudite pour booster les échanges, particulièrement les exportations marocaines agroalimentaires.

De son côté, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, a indiqué que “le Conseil d’Affaires maroco-saoudien, bien que ses travaux aient été retardés cette année en raison de la pandémie, est le conseil le plus actif au niveau de la CGEM”, se félicitant des fortes relations liant le Maroc et l’Arabie Saoudite.

Alj a relevé, en outre, que les relations économiques bilatérales ne reflètent pas les potentialités existantes ainsi que les liens d’amitié exemplaire entre les deux royaumes, faisant savoir dans ce sens que les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Arabie Saoudite se sont chiffrés en 2019 à 14,5 milliards de dirhams (MMDH), dont seulement 1,6 MMDH d’exportations marocaines.

De même, quelque 250 entreprises à capitaux saoudiens sont installées au Maroc et moins de 20 entreprises marocaines sont présentes en Arabie Saoudite.

Pour sa part, le président du Conseil des Chambres saoudiennes, Ajlan Abdulaziz Alajlan, a mis en avant le rôle du Conseil d’affaires maroco-saoudien dans le développement des relations économiques entre les deux pays, relevant que cette réunion est l’occasion notamment d’explorer les moyens de renforcer les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Arabie Saoudite.

Il s’agit aussi de discuter des opportunités d’investissement dans divers domaines, ainsi que de définir les mesures et de mécanismes à même d’atteindre les objectifs escomptés.