Infomédiaire Maroc – La décision de la justice sud-africaine d’ordonner la saisie conservatoire du navire “Cherry Blossom” transportant une cargaison de phosphate en provenance de Phosboucraa est un acte “contreproductif”, “motivé idéologiquement”, qui porte en lui des risques incalculables “encourageant la piraterie”, écrit l’expert américain Michael Rubin, dans une analyse publiée par l’influent think-tank US, American Entreprise Institute (AEI).

“La posture manifestement idéologique de l’Afrique du sud et de son système judiciaire menace de créer un dangereux précédent en matière de droit international, cherche à rétribuer ceux qui veulent semer la terreur et encourage, dans les faits, la piraterie”, souligne Rubin, conférencier au “Naval Postgraduate School’s Center for Civil-Military Relations”, et membre distingué de l’AEI.

Rédaction Infomédiaire