Le “soft power” marocain est entré “en action” pour aider une quinzaine de pays africains dans leurs efforts de lutte contre la pandémie du Covid-19, souligne lundi “Franceinfo”, qui se fait écho de la décision du Maroc d’envoyer, sur hautes instructions de Sa Majesté le Roi, du matériel médical préventif à plusieurs pays du continent.

 

“Le soft power marocain en action… Pour aider +les pays frères africains+ à lutter contre le coronavirus, le Maroc a commencé à envoyer, le 14 juin, 8 millions de masques, 30.000 litres de gel hydroalcoolique, ainsi que 75.000 boîtes de chloroquine, un médicament produit et utilisé au Maroc contre le Covid-19”, souligne le média français dans un article mis en ligne sur son site Internet.

 

L’aide inclut également 900.000 visières, 600.000 charlottes et 60.000 blouses destinées au personnel hospitalier, ainsi que 15.000 boîtes d’Azithromycine, antibiotique associé à la chloroquine dans le traitement du coronavirus, ajoute-t’on.

 

Ce matériel, produit au Maroc selon les normes de l’OMS, est destiné au Burkina Faso, Cameroun, Comores, Congo, Eswatini, Guinée, Guinée-Bissau, Malawi, Mauritanie, Niger, République démocratique du Congo, Sénégal, Tanzanie, Tchad et de la Zambie, relève la même source.

 

Franceinfo rappelle également que le Roi Mohammed VI avait annoncé en avril dernier le lancement d’une “action de solidarité” en faveur des pays africains pour permettre “un partage d’expériences” dans la gestion de la pandémie.

 

Le Royaume a multiplié les initiatives diplomatiques et les investissements ces dernières années en Afrique, cultivant son “soft power” sur le continent, depuis son retour dans l’Union Africaine”, souligne encore le média français.

 

Le Maroc “a également montré ses capacités et son efficacité face au Covid durant cette crise sanitaire”, relève par ailleurs Franceinfo, qui rappelle que le Royaume a entamé depuis le 11 juin un déconfinement progressif, tout en poursuivant les dépistages massifs de l’ensemble des personnes contacts sur tout le territoire national.