La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a saisi dimanche la Confédération africaine de football (CAF) suite à l’accord conclu avec son homologue égyptienne qui se dit disposée à accueillir le match du Wydad Casablanca (WAC) et l’équipe sud-africaine des Kaizer Chiefs pour le compte du 1er tour de la Ligue des champions, le 19 février au stade Al Salam au Caire.

“Cette décision fait suite à de nombreux contacts entrepris par la FRMF, en dépit du court délai accordée par la CAF”, a souligné un communiqué publié par l’instance fédérale sur son site internet.

“La FRMF adresse ses vifs remerciements à la Fédération égyptienne pour avoir accepté chaleureusement d’abriter cette rencontre et ce grâce aux liens forts liant les deux fédérations ainsi que les autres fédérations africaines”, a ajouté la même source.

La FRMF avait saisi mercredi dernier la CAF pour demander le report du match qui devait opposer, le 13 février à Casablanca, le WAC et les Kaizer Chiefs, ou, à défaut, de le tenir dans un autre pays.

La fédération a indiqué avoir adressé une lettre à la Commission d’organisation des compétitions interclubs de la CAF l’informant de la décision des autorités marocaines de ne pas autoriser le match WAC/Kaizer Chiefs “pour des raisons sanitaires, suite à l’évolution récente de la pandémie de la Covid-19”.

A cet effet, la CAF avait appelé la FRMF à déterminer le lieu, la date et l’heure du match dans un délai ne dépassant pas 24 heures, en précisant qu’il doit être reprogrammé entre le 16 et le 20 février dans un pays neutre.