Infomédiaire Maroc – La société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) et le groupe français “Vinci Autoroutes” ont signé, ce lundi, un Protocole d’accord stratégique dans le domaine autoroutier.

Le protocole, signé par le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, en sa qualité de président du Conseil d’Administration d’ADM, et Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes, vise à exporter le savoir-faire des deux partenaires sur le continent africain.

Ce protocole d’accord permettra aux deux partenaires de partager leur expérience et exporter leur savoir-faire en matière de gestion de l’exploitation industrielle et de la construction des infrastructures.

Dans une déclaration à la presse, Coppey s’est dit “très honoré” de signer ce protocole d’accord, se félicitant de la capacité des deux partenaires “à améliorer ensemble la qualité de service pour nos clients et renforcer l’information trafic, et à développer des services sur les aires et fluidifier davantage le passage de péage”.

“Ce sont des sujets sur lesquels ont peut progresser en collaborant grâce à l’intelligence artificielle”, a-t-il dit, se réjouissant de la possibilité de “projeter cette coopération en dehors de nos frontières respectives”.

Pour sa part, Amara a estimé que cet accord est à même de “mettre en avant la complémentarité qui existe entre les deux structures pour aller explorer d’autres horizons, notamment en Afrique”, ajoutant qu’il reflète aussi le fait qu’ADM “est arrivée à une maturité qui lui permet de sceller ce partenariat avec un label international, qui est VINCI”.

Pour rappel, le partenariat technique initié en 2017 entre ADM et Vinci Autoroutes a permis un développement notable en matière d’exploitation industrielle, d’optimisation des processus liés aux activités de péage par l’intégration des nouvelles technologies, d’automatisation et de digitalisation.

 

IM