Infomédiaire Maroc –  Du 29 novembre au 1er décembre 2018, se sont déroulées conjointement à Skhirat, la 7ème conférence des Géomètres Francophones et la 7ème Journée Nationale de l’Ingénieur Géomètre Topographe.

 

Durant une séance technique, le vendredi matin, regroupant quelques Ingénieurs Géomètres Topographes, nationaux et internationaux, une séance à laquelle n’a assisté aucun officiel marocain ou international, une experte chercheuse canadienne en topographie, a diffusé dans son exposé, par erreur, une carte erronée du Maroc sans aucun sous-entendu politique, indique l’Ordre National des Ingénieurs Géomètres Topographes (ONIGT) dans un message parvenu à Infomédiaire Maroc. Remarquant cette erreur, le modérateur de la séance a, sur place, fait la remarque à l’experte canadienne, en lui rappelant que la carte qu’elle avait utilisée ne correspondait pas à celle du Royaume du Maroc.

 

La présentation en question a été faite le vendredi matin lors la première session, alors que certaines allégations, diffusées par quelques médias, assurent que le Chef du Gouvernement marocain était présent. Ce qui est totalement faux, car le Saâd Eddine El Othmani n’est arrivé à Skhirat qu’en fin d’après-midi pour assister à la cérémonie d’ouverture officielle.

 

L’ONIGT a rappelé à l’experte canadienne qu’il refuse catégoriquement qu’une telle erreur puisse se produire ici au Maroc. L’experte canadienne a présenté au Président de l’Ordre, Monsieur Khalid Yousfi, ses vives excuses, d’abord oralement ensuite officiellement par l’envoi d’un courrier.

 

Khalid Yousfi, choqué par le comportement de certains protagonistes, qui ont voulu utiliser l’erreur d’une participante étrangère pour porter préjudice au congrès, à l’Ordre, et in fine au Maroc, précise : “l’intégrité territoriale du Maroc est un sujet sacré pour tous les Ingénieurs Géomètre Topographes du Maroc et moi en premier. Une erreur involontaire s’est produite, nous avons réagi à temps, et notre invité a présenté ses excuses. Que certains veuillent utiliser ce malheureux malentendu pour nuire à l’Ordre des ingénieurs géomètres topographes, qui a toujours porté très haut le drapeau du Royaume du Maroc, est une ignominie. Je déplore un tel comportement de la part de quelques personnes qui veulent porter préjudice à notre institution, en utilisant tous les moyens sans scrupule”.

 

Le Président de l’Ordre ajoute que : ‘‘l’unique représentant légal, qui défend les intérêts matériels et moraux des ingénieurs géomètres topographes, de par la loi 30.93 qui organise la profession, est l’ONIGT. Ladite loi a identifié le président du conseil national de l’Ordre comme seul porte-parole autorisé des Ingénieurs Géomètres Topographes, alors que plusieurs informations parues dans les médias, initiées par certaines personnes, comportaient des mensonges à l’endroit de l’Ordre.

 

Rappelons que le congrès de Skhirat, qui a réuni 750 participants, dont 160 experts internationaux, a connu un franc succès. Les représentants des différentes délégations internationales, notamment africaines 20 au total, ont tenu à transmettre à l’Ordre, leur pleine satisfaction suite à leur séjour au Maroc, et leur gratitude au haut niveau de la profession marqué par l’adoption jeudi dernier en conseil de Gouvernement du code des devoirs professionnels de l’Ordre.

 

Rédaction Infomédiaire