La climatologue canadienne Katharine Hayhoe a été nommée “Championne de la Terre 2019” par l’organisation des Nations Unies, en reconnaissance de ses recherches en matière de réchauffement planétaire.

Hayhoe, qui est professeur au département des sciences politiques à la Texas Tech University, où elle est également directrice du Centre des sciences du climat, a reçu la prestigieuse distinction environnementale pour “son engagement sans faille à quantifier les effets du changement climatique et ses efforts inlassables pour transformer les attitudes du public à cet égard”, souligne l’ONU dans un communiqué.

Hayhoe est aussi “l’une des scientifiques les plus influentes au monde pour avoir réussi à communiquer au sujet des réalités qu’implique le changement climatique”, poursuit le document, précisant que ses recherches mettent en relief la résilience aux changements climatiques et les politiques climatiques aux niveaux fédéral et local aux États-Unis et au-delà.