Une équipe scientifique de l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées (ENSA) relevant de l’Université Cadi Ayyad à Marrakech a réussi à développer une application mobile “Marocovid” qui permet d’identifier les personnes contacts des cas atteints du Covid-19, tout en respectant leur vie privée.

 

Cette équipe, composée du professeur à la même école et expert international en sécurité informatique, Anas Abou El Kalam, et de deux étudiants doctorants au sein du même établissement, est parvenue à développer une application permettant d’identifier la liste des personnes contacts d’un malade du Covid-19, en tant que l’une des principales étapes suivies pour contenir la propagation de la pandémie.

 

“Afin de circonscrire la propagation du nouveau coronavirus sans atteinte à la vie privée des citoyens ou utilisation de leur identité, nous proposons une nouvelle application fondée sur une approche différente capable de détecter les personnes contacts soupçonnées d’être contaminées du Covid-19, sans avoir accès à aucune de leurs données personnelles”, a indiqué Abou El Kalam dans une déclaration.

 

Il a ajouté que cette application est basée sur le principe de la sensibilisation des citoyens à même de leur permettre de surveiller, eux-mêmes, leurs contacts, sans avoir à envoyer leurs identités ou informations personnelles (personnes contacts, itinéraires de déplacements…) à une quelconque base de données centrale.

 

Et de poursuivre que grâce à cette action, aucune institution ou individu ne peut accéder à ces informations (sans le consentement des personnes contacts), contrairement aux autres applications utilisées, ce qui fera augmenter le degré de confiance et l’utilisation de l’application pour obtenir des résultats plus efficaces.

 

Contrairement aux autres applications, celle-ci est basée sur le principe du suivi par les personnes contacts, elles-mêmes, de leurs cas, puisque tout individu peut prendre connaissance, en permanence et de manière régulière, du nombre de ses contacts directs et indirects avec les personnes atteintes du nouveau coronavirus, selon les normes en vigueur.

 

Ces informations et statistiques seront exploitées afin de déterminer la probabilité d’une infection par le Covid-19 et d’évaluer ainsi la nécessité, voire la priorité d’effectuer des analyses pour chaque individu.

 

“A travers cette approche proposée, nous aspirons à regagner la confiance des citoyens, notamment en ce qui concerne le respect de leur vie privée, en vue de pouvoir persuader une large frange d’accepter l’utilisation de l’application et de contribuer à vaincre efficacement la pandémie du nouveau coronavirus”, a souligné le professeur universitaire.