Infomediaire Maroc – Le ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a souligné, mardi, que le port de Dakhla Atlantique pourrait devenir une plaque tournante des relations et des échanges avec la région de l’Afrique de l’Ouest.

“Le rayonnement du port ne se limitera pas seulement aux provinces du Sud, mais englobera aussi les pays voisins, notamment de l’Afrique de l’Ouest, et l’Amérique Latine dans l’avenir”, a déclaré Amara, en marge de sa visite au site du port de Dakhla Atlantique, accompagné du gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahaman El Jaouhari, et d’un nombre d’élus.

Les études en cours de ce projet structurant (situé à 70 km de la ville) ont atteint un taux d’avancement de 60%, a fait savoir le ministre, notant qu’il s’agit d’un grand port de commerce et de pêche qui aura des retombées socioéconomiques éminentes sur la province de Dakhla, ainsi que sur toute la région.

Le démarrage des travaux est prévu au cours de l’année 2019, a-t-il relevé, ajoutant que ce port disposera de plusieurs zones industrielles et logistiques phares.

Rédaction Infomediaire.