Le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA), réuni ce lundi en session ordinaire du mois de mars, a approuvé, à l’unanimité, des projets d’accords pour la création des zones d’activités industrielles et économiques et des conventions de partenariat dans les domaines social, culturel et environnemental.

 

Les membres du Conseil ont ainsi approuvé, lors de cette session présidée par la présidente de la région, Fatima El Hassani, en présence du Wali de la région, Mohamed Mhidia, une annexe à une convention de partenariat pour réhabiliter la zone industrielle Mghogha de Tanger, et un accord pour la création de deux zones industrielles pour accueillir des unités opérant dans le secteur informel à Tanger, et reporté l’examen et l’approbation de deux conventions pour la création d’une zone d’activités économiques, industrielles et artisanales à Tétouan, et d’une zone dédiée aux activités artisanales polluantes et nuisibles à Larache.

 

Dans le domaine social, le Conseil a adopté une annexe modifiant une convention de partenariat pour le financement et la mise en œuvre des programmes d’économie sociale et solidaire dans la région, et l’amendement de deux accords de coopération, dont l’un avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour la réalisation des projets sociaux de santé et de développement dans la région, et l’autre avec la direction régionale de la santé et l’association de soutien aux patients nécessiteux souffrant de maladies cardiovasculaires au Nord.

 

Sur le plan culturel, les membres du Conseil ont approuvé un projet de réhabilitation et de restauration de l’espace culturel et artistique du Riad Dar Sultan de la Kasbah de Tanger.

 

Le Conseil a également adopté le projet de construction d’un centre de traitement et de valorisation des déchets et d’un autre centre de transformation dans la province d’Ouazzane, et le programme de réhabilitation de la forêt périurbaine d’Ain Abid et du parc naturel “Trik Tetaft” dans la province de Larache, tandis que la décision sur un accord de soutien au transport des déchets dans plusieurs collectivités territoriales de la région a été reportée.

 

Et pour renforcer les études scientifiques au niveau de la région du Nord, le conseil a approuvé une convention spéciale avec l’Institut scientifique de Rabat, pour la création d’un observatoire de suivi des marées à Larache et d’un musée d’histoire naturelle de la région à Chefchaouen, ainsi que la réalisation d’une étude sur le traitement et la valorisation des déchets issus de la transformation des olives à Ouezzane.

 

Concernant les relations avec les instances nationales et internationales, le Conseil de la région TTA a convenu de conclure une convention-cadre de partenariat et de coopération avec le Conseil de la région de Dakhla-Oued-Eddahab, d’adhérer à l’Association pour le développement partagé du patrimoine mondial dans le bassin méditerranéen, et d’adopter la mise à jour du contrat-programme entre l’Etat et la région. Le Conseil a, par ailleurs, ratifié des accords de projets pour la réhabilitation de routes à la préfecture de Tanger-Assilah, et l’organisation d’une activité de sports nautiques à Tanger, et examiné une pétition sur la création d’un centre de formation professionnelle multidisciplinaire pour les personnes en situation de handicap.

 

Il a aussi adopté la programmation de l’excédent réel pour l’année 2020, qui s’élève à 6,72 millions de dirhams, pour financer les études du programme de développement intégré, et une demande de prêt du Fonds d’équipement communal pour financer le programme de réduction des disparités spatiales et sociales dans les préfectures et les provinces de la région, et procédé à l’élection du président de la commission du budget, des affaires financières et de la programmation, et de son adjoint.

 

A l’issue de cette session, 3 unités mobiles ont été remises à la direction régionale de la Santé, afin de renforcer les services du Centre régional de transfusion sanguine et de soutenir sa capacité à organiser des campagnes mobiles de don de sang à Tanger, Tétouan et à Al Hoceima, à même de renflouer les stocks de sang des hôpitaux de la région.