Djibouti s’apprête à mettre en place le premier Data Center écologique de l’Afrique, un grand centre de données internet, a rapporté le journal local “La Nation”.


“Nous avons entrepris le développement d’un projet qui donnera naissance au premier Data Center écologique africain. Il sera situé à Obock, une ville côtière du nord du pays”, a annoncé mardi le président djiboutien Ismail Omar Guelleh lors d’un discours prononcé par visioconférence à la 9ème réunion du Conseil d’administration de “l’Alliance Smart Africa”, cité par le journal. 


Ce Data Center présentera “les meilleurs standards” en termes de fiabilité de fonctionnement (Tier 3 ou 4), de sécurisation physique, de connectivité, de modularité et de performance énergétique, a précisé le chef d’Etat djiboutien, mettant en avant la position géographique de Djibouti qui jouera en sa faveur du fait que ce futur centre de données numériques sera situé à mi-chemin entre l’Asie et l’Europe, offrant ainsi un temps de latence idéal.


Djibouti, qui dispose du plus grand nombre de connexions internationales en Afrique de l’Est, étant raccordé à huit câbles qui le relient à l’Europe, à l’Afrique de l’Est, au Moyen-Orient, à la Méditerranée orientale et à l’Asie du Sud, a été chargée de développer une infrastructure de stockage et le traitement des données en Afrique, dans le cadre du projet “Alliance Smart Africa”, selon la même source.