Infomédiaire Maroc – Le chargé d’affaires du Maroc à Genève, Hassan Boukili, a remis, hier, à leur place l’Algérie et la Namibie, 2 pays “en contradiction et en violation flagrante en matière de droits humains et de droit à l’autodétermination”.

“L’Algérie qui prétend n’être qu’un observateur dans le différend du Sahara est le principal instigateur des attaques contre le Maroc et son Sahara au sein et en marge de ce Conseil”, a affirmé Boukili en réaction notamment aux allégations de l’ambassadeur algérien sur la situation dans les provinces du Sud, lors d’une réunion du Conseil des droits de l’Homme. “Qui mobilise les Missions contre le Maroc? C’est l’Algérie. Qui démarche et harcèle le Bureau du Haut-commissaire sur le Sahara marocain? C’est l’Algérie.

Qui prépare les déclarations conjointes anti-marocaines? C’est l’Algérie. Qui organise, finance et mobilise le side-event anti-marocain? C’est l’Algérie”, a fait observer le diplomate marocain au cours de cette réunion.

Il a également relevé que c’est l’Algérie qui a créé et instrumentalisé un groupe contre le Maroc, et qui intimide et agresse verbalement les ONG qui refusent de soutenir son projet séparatiste.
Rédaction Infomédiaire