Infomediaire Maroc – La stratégie des énergies renouvelables adoptée par le Maroc est ambitieuse et unique au monde et doit être citée en exemple, a affirmé, ce mardi, à Katowice en marge de la COP 24, Bertrand Piccard président de la Fondation Solar Impulse. Le pari fait par le Maroc, sous l’impulsion du Roi Mohammed VI, de porter à 52% la part des énergies renouvelables en 2030, est un objectif ”ambitieux” et “unique” au monde, a-t-il indiqué, dans une déclaration, lors d’une visite au Stand marocain à la 24ème conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique (CCNUCC).

Selon Piccard, le Maroc atteindra les objectifs tracés puisque cela répond à ses ambitions dans le domaine de l’énergie propre et de renforcement de l’autonomie énergétique. Piccard, qui a piloté l’avion solaire Solar impulse, le premier vol intercontinental ayant atterri à Rabat en juin 2012, a observé que le Maroc mène une politique énergétique intelligente basée sur la production de l’énergie sur place. Il a cité le Maroc en exemple en matière du développement des énergies renouvelables, évoquant la centrale solaire Noor à Ouarzazate, la plus grande centrale thermo-solaire jamais réalisée à ce jour.

Il est revenu ensuite sur l’atterrissage de son avion solaire à l’Aéroport de Rabat, estimant que c’était une aventure mémorable. ‘‘Quand je suis entré dans l’espace aérien marocain, ce fut la première fois qu’un avion solaire est passé d’un continent à l’autre’’, a-t-il rappelé, soulignant l’accueil chaleureux qui lui avait été réservé à l’aéroport suite à cet exploit.

Les travaux de la 24eme conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’ONU sur le changement climatique, se poursuivent à Katowice et prendront fin le 14 décembre.

Rédaction Infomediaire.