Infomédiaire Maroc – Répondant à des articles publiés récemment par certains journaux et sites électroniques nationaux sur “le refus par certains agents de l’état civil des déclarations de naissance de citoyens marocains avec des prénoms amazighs, qualifiant ceci de politique de discrimination raciale contre les amazigh”, la Direction générale des collectivités locales indique, dans communiqué, que les investigations menées par les services compétents du ministère de l’Intérieur, immédiatement après la publication de ces articles, “ont montré que les prénoms choisis par les citoyens ne constituent pas le motif du refus de réception des déclarations de naissance, mais ceci est dû, selon le cas, soit au manque de documents essentiels, soit à une demande d’un délai pour consultation, conformément aux dispositions légales et procédurales en vigueur”.

La même source affirme que, “après le parachèvement des procédures en vigueur et après avoir complété leurs demandes, il a été procédé à l’enregistrement des naissances avec les noms personnels choisis sans aucun problème”.

Rédaction Infomédiaire