Infomédiaire Maroc – Des peines allant de 20 ans de prison ferme à un an prison avec sursis ont été prononcées, ce mardi par la Chambre criminelle de la Cour d’Appel de Casablanca à l’encontre des accusés dans le cadre des événements d’Al Hoceima.

Les meneurs des événements (4 personnes, dont Nasser Zefzafi) ont été condamnés aux peines les plus lourdes (20 ans de prison).

Un accusé a écopé d’un an de prison avec sursis, alors que 12 mis en cause ont été condamnés à 2 ans de prison ferme et 7 autres à 3 ans de prison ferme.

7 personnes impliquées dans ces événements ont écopé de 5 ans de prison ferme, tandis que 6 autres ont été condamnées chacune à 10 ans de réclusion.

La juridiction a également prononcé une peine de 15 ans de prison ferme à l’encontre de 3 accusés.

Les mis en cause sont poursuivis, chacun en ce qui le concerne, de plusieurs chefs d’inculpation, notamment, ”atteinte à la sécurité intérieure de l’État”, ”tentatives de sabotage, de meurtre et de pillage”, ”réception de fonds, de donations et d’autres moyens matériels destinés à mener et à financer une activité de propagande à même d’attenter à l’unité et la souveraineté du Royaume”.

Ils sont, également, accusés ”d’ébranler la loyauté des citoyens envers l’État marocain et les institutions nationales”, ”la participation à l’organisation d’une manifestation non autorisée” et ”la tenue de rassemblements publics sans autorisation”.

 

IM