BMCE Capital Research, le Bureau de Global Research panafricain de BMCE Capital (BANK OF AFRICA CIB), a publié son document (« Earnings FY 2020 ») portant sur sa lecture des réalisations annuelles 2020 des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca.

Les principaux constats de ce document ressortent comme suit : 

  1. Des revenus 2020 en baisse

Un chiffre d’affaires en contraction de -5,2% à 230 milliards de dirhams, impactés par la mauvaise tenue des réalisations commerciales des industries, partiellement compensée par la bonne orientation du PNB des financières.

  1. Une capacité bénéficiaire en dégradation

Un RNPG global en recul de -35,5% à 17,4 milliards de dirhams consécutivement aux effets de la crise sanitaire sur le volet opérationnel et à l’impact des cotisations au Fonds COVID-19. Hors impact de ces contributions, la capacité bénéficiaire ressortirait en baisse moins forte de -20% à 21,6 milliards de dirhams.

La croissance bénéficiaire de notre scope de 40 valeurs ressort en dégradation de -30% contre une anticipation de -17,2% pour nos dernières prévisions ajustées, soit un taux de réalisation de près de 86%.

  1. Une masse des dividendes en repli

En matière de rendement, la masse des dividendes, pour les sociétés ayant communiqué sur leur politique de distribution (près de 74,5% de la capitalisation), a enregistré une baisse de -8,7% à
MAD 14,4 Md suite principalement au repli des dividendes de MAROC TELECOM (-28% à MAD 3,5 Md). Le D/Y du Marché se fixe ainsi à 2,8% (en baisse de -0,2 pt par rapport à 2019).

Côté valorisation et en raison de l’impact de la crise sanitaire sur l’activité des sociétés et des contributions au fonds COVID-19, le PER Marché 2020 réalisé affiche un niveau historiquement élevé de 33,1x contre 23,7x à fin décembre 2019.