Infomédiaire Maroc – Le Maroc s’offre une fonction publique qui dépasse les moyens de son économie, surtout que l’amélioration substantielle des revenus des fonctionnaires ne se traduit pas par une amélioration de la perception de l’administration chez le citoyen, selon la Cour des comptes.

Comparé à la richesse nationale, le salaire net moyen dans la fonction publique de l’Etat représente environ 3 fois le PIB par habitant contre 1,2 en France et 1 en Espagne, fait remarquer la Cour présidée par Driss Jettou, qui vient de rendre public un rapport portant sur l’évaluation du système de la fonction publique. Ce ratio élevé du salaire moyen s’explique, selon la cour des comptes, surtout par les multiples revalorisations des salaires décidées à travers le dialogue social, en plus de l’effet des promotions de grade et d’échelon.

En effet, le rapport fait constat d'”une évolution continue” de la masse salariale, précisant qu’en 2016, l’effectif du personnel de l’Etat a atteint 583 071 fonctionnaires civils, pour une masse salariale de plus de 120 milliards de dirhams (MMDH), soit 11,84% du PIB.

Rédaction Infomédiaire