Les filiales marocaines de groupes français et entreprises à capitaux français implantées au Maroc ont annoncé une contribution de 500 MDH au Fonds spécial dédié à la gestion de la lutte contre pandémie du coronavirus, mis en place sur instructions du Roi Mohammed VI.


Dans le cadre de l’élan de solidarité nationale initié par le Roi Mohammed VI pour la gestion de la pandémie Covid-19 au Maroc, ces entreprises des différents secteurs, bancaire, assurantiel, agro-alimentaire, industriel et énergie ont pris une part active dans la solidarité organisée dans le pays, pour faire face aux impacts de cette pandémie, indique un communiqué conjoint des conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF)-Maroc et de l’Ambassade de France au Maroc.


Au-delà de cette contribution financière, les entreprises françaises ont fait d’importants dons en nature, à savoir produits et paniers alimentaires, ordinateurs portables, masques, gel hydroalcoolique et équipements divers, ainsi que certaines ont mis à disposition leurs locaux ou usines en soutien aux autorités marocaines dans la lutte contre la pandémie, ajoute le communiqué.


Concernant le secteur agroalimentaire, les entreprises participent notamment à l’initiative lancée par un collectif d’entreprises regroupées sous le hashtag “#Tadamoune 2020”, qui ont mis gracieusement à la disposition des autorités plusieurs millions de produits alimentaires. 


Par ailleurs, dans le secteur des transports, ces entreprises se sont jointes à l’effort national par un don de 50 véhicules produits au Maroc, de 50 ambulances, de plusieurs centaines de milliers de masques et par des dons de carburant afin de soutenir les équipes médicales et les forces auxiliaires dans leur travail au quotidien. 


Pour le secteur hôtelier, elles ont mis des chambres à la disposition des personnels de santé engagés dans la lutte contre l’épidémie dans plusieurs régions du Maroc. Les entreprises gérant un contrat de délégation de service public, (distribution de l’électricité et de l’eau, assainissement, gestion des déchets, gestion des transports) mettent par ailleurs tout en œuvre pour pérenniser un service aux usagers de qualité, alors que celles du secteur de la santé sont pleinement mobilisées, en lien étroit avec les autorités sanitaires du Royaume pour fournir des moyens de traitement (médicaments, gel hydroalcoolique, respirateurs…). 


En outre, une maison d’édition française a décidé de donner accès au contenu audio de ses collections jeunesse en arabe, français et anglais aux enfants du Royaume. Toutes les entreprises françaises ou à capitaux franco-marocains, y compris les PME, ont mis en place des plans de continuité de leur activité et seront exemplaires pour préserver au maximum l’emploi et la rémunération de leurs salariés pendant cette période, conclut le communiqué.