L’appel à manifestation d’intérêt, lancé le 15 avril 2024 par le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement (FM6I) pour sélectionner les sociétés de gestion appelées à créer et gérer des fonds dédiés aux startups, a suscité une forte mobilisation des sociétés de gestion nationales et internationales.

En ligne avec la stratégie du ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, cette opération s’inscrit dans le cadre de la convention signée entre le ministère, le FM6I et la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) visant à lancer des mécanismes innovants de financement à destination de fonds startups, indique-t-on dans un communiqué conjoint.

« Au total, 47 dossiers de candidature ont été déposés, dont 12 par des soumissionnaires locaux, 33 par des internationaux et 2 par des consortiums mixtes. Les propositions reçues couvrent un large spectre de stades de financement (e.g., Pre-Seed, Seed, Pre-Serie A, Serie A, etc.), et de secteurs (e.g., Fintech, Agritech, Edtech, Healthtech, Climatetech, etc.) », précise la même source.

La diversité et l’importance du nombre des propositions reçues confirment le potentiel de l’industrie du venture-capital au Maroc en tant que source de financement pour les startups et témoignent de l’adhésion des sociétés de gestion à la démarche innovante proposée par le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration et la CDG, fait savoir le communiqué.

Cette dynamique reflète également l’attractivité du Maroc en tant que plateforme de stimulation de l’innovation au profit de l’économie nationale et au rayonnement international.

Grâce à cette initiative, les sociétés de gestion pourront accroître les volumes de financement disponibles à destination des startups, dans une optique de soutenir le développement d’un écosystème marocain de startups à vocation internationale, conclut le communiqué.