Infomédiaire Maroc – Le Maroc a fait des “progrès notables” depuis 2011 en matière de gouvernance économique, a indiqué l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans un rapport présenté à Rome lors d’une réunion de haut niveau des parties prenantes au Partenariat de Deauville. Des stratégies sectorielles ont été mises en place avec des résultats encourageants et des réformes majeures ont été initiées, précise le document, citant la réforme de la compensation, le système des retraites, le lancement du processus de la régionalisation avancée et la poursuite de la réforme fiscale.

S’y ajoutent l’adoption d’une loi organique des finances comme pilier d’un système de gestion des finances publiques plus efficace et transparent, et d’autres réformes qui ont déjà eu un impact remarquable sur l’amélioration du classement du Maroc dans les indicateurs “Doing business” de la Banque mondiale.

En dépit d’une conjoncture régionale et internationale défavorable, le pays a pu accumuler d’importantes réalisations lui permettant de réduire l’écart avec ses voisins européens, a expliqué l’OCDE, relevant que grâce au lancement de grands chantiers, le Royaume a accéléré la cadence de la croissance après 2 décennies de taux relativement faible (4,4% dans les années 2.000 et 3,2% dans les années 1990), renforcé la résilience de son économie et rétabli ses équilibres macoéconomiques.

Rédaction Infomédiaire