Infomédiaire Maroc – “La décision de passer d’un régime fixe à un régime flottant est intervenue dans une conjoncture favorable et ce après avoir garanti l’ensemble des prérequis nécessaires à l’implémentation de ce système, notamment une soutenabilité budgétaire, un niveau accepté du déficit budgétaire et d’endettement, des réserves de change adéquats et une maitrise de l’inflation. Une conférence de presse se tiendra fin juin pour l’officialisation de la date d’entrée en vigueur de cette réforme”.

Abdellatif Jouahri, Gouverneur de Bank Al-Maghrib

 

Rédaction Infomédiaire