La pandémie du Covid-19 ne nous a pas empêché de fêter Aïd Al Fitr, mais le rituel de l’Aïd Al Adha se veut une question de logistique pour laquelle nous devons bien planifier et s’organiser. Le problème ne se pose pas à l’intérieur des foyers mais au sein des marchés qui doivent être organisés. Le ministère de l’Intérieur en collaboration avec le ministère de l’Agriculture font le nécessaire pour être au rendez-vous”

Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture