‘‘La dure expérience de l’Afrique avec Ebola n’est plus à démontrer, en ce sens que le taux d’infection avait été explosé, le manque de formation et d’équipements adaptés, auxquels s’ajoute la désinformation, ont mis le système sanitaire africain à plat, d’où le bien-fondé du confinement en tant qu’option pour l’Afrique. Avec l’annonce le 3 mars 2020 de la guérison de la dernière patiente atteinte d’”Ebola”, le continent Africain a mis plus de quatre ans à endiguer cette crise , et ce savoir-faire peut aider dans la lutte contre le Covid-19’’

Oumnia Boutaleb, Assistante de Recherche en Relations Internationales au PCNS