La Commission des investissements, réunie vendredi à Rabat, a examiné et approuvé 23 projets de conventions et d’avenants aux conventions d’investissement pour un montant global de 9,74 milliards de dirhams (MMDH).

Ces projets devraient permettre la création de 2.605 emplois directs et 5.382 emplois indirects, précise l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) dans un communiqué sur la deuxième réunion de la Commission pour l’année 2021, tenue sous la présidence du Chef du gouvernement.

La Commission réunie ainsi, à deux reprises le 17 février 2021 et le 23 juillet 2021, a approuvé pour l’année 2021, un total de 59 projets de conventions et d’avenants aux conventions d’investissement pour un montant global de 21,05 MMDH devant permettre la création de 6.105 emplois directs et 11.201 emplois indirects.

L’Education et l’Enseignement supérieur totalise des investissements de 6,85 MMDH, soit près de 33% des investissements projetés, occupant la première position, fait savoir la même source, ajoutant que le Tourisme et loisirs occupe la 2ème position avec 4,08 MMDH et plus de 19% des investissements projetés, suivi du secteur de l’Energie (3,74 MMDH, près de 18%).

L’Industrie arrive, quant à elle, en 4ème position avec plus de 3,15 MMDH, soit près de 15% des investissements projetés, restant tout de même le 1er pourvoyeur d’emplois directs à créer avec 2.408 emplois directs à créer (plus de 39%).

En termes de création d’emplois, le secteur du Tourisme et Loisirs occupe la 2ème position avec 1.902 emplois à créer soit plus de 31% des emplois prévus, suivi de l’Education et de l’Enseignement Supérieur avec 1.440 emplois à créer, soit près de 24% des emplois projetés.

Dans une approche régionale, Rabat-Salé-Kénitra totalise le plus gros montant des investissements, de l’ordre de 8,27 MMDH, soit plus de 39% des investissements projetés, devant Casablanca-Settat (5,65 MMDH, 27% des investissements projetés).

La région de Dakhla-Oued Eddahab occupe la 3ème position avec des projets d’investissements totalisant 2 MMDH (10% des investissements projetés), tandis que Tanger-Tétouan-Al Hoceima représente 9% des investissements projetés avec 1,87 MMDH.

En termes de création d’emplois, la région de Rabat-Salé-Kénitra arrive en 1ère position avec 2.065 emplois directs à créer et 34% des emplois projetés, suivie de Casablanca-Settat (1.652 emplois directs, soit 27% des emplois projetés), de l’Oriental (911 emplois directs, soit près de 15% des emplois projetés) et de Marrakech-Safi (572 emplois directs, soit plus de 9% des emplois projetés).

S’agissant de l’origine des investissements, les capitaux nationaux représentent la majeure partie des investissements projetés avec plus de 14,79 MMDH, soit plus de 70%. Les Joint-Ventures constituent 13% des investissements projetés, soit 2,78 MMDH, suivis des investissements provenant des Emirats-Arabes-Unis avec plus de 1,44 MMDH, soit près de 7% des investissements projetés.